Conseils pour calibrer son écran

Tous les écrans ne se ressemblent pas. Et le rendu des couleurs est rarement le même.
 

La solution ?

Calibrer son écran,

 

c’est-à-dire régler le rendu des couleurs, au moyen des réglages intégrés ou d’un logiciel, de façon à ce que les documents à l’écran soient aussi proche que possible aux originaux.

 

Celà dit il existera toujours une petite variation entre le rendu des couleurs réelles et celles affichées à l’écran d’un ordinateur. Mais faire ces réglages diminuent fortement ces variations.

 

Selon les modèles et les systèmes d’exploitation, il y a de grandes différences sur les possibilités de réglages pour calibrer son écran. Certains ont des moyens de réglage intégrés, d’autres les réglages sont manuels, certains permettent de régler uniquement la luminosité, le contraste, d’autres autorisent aussi le réglage des canaux de couleurs…

  • Si votre moniteur possède une possibilité de réglages intégrés (Cf votre manuel d’utilisation), il est préférable de l’utiliser. 
  • Dans le cas contraire, voici une méthode de réglage, issue du site www.pourpre.com qui a l’avantage d’être simple, facile et rapide à mettre en place. Bien sur, elle est à adapter en fonction des possibilités de réglage de votre moniteur.

 

Etape 1 : Régler la dynamique des gris

La dynamique des gris, c’est le nombre de gris que vous pouvez discerner sur votre écran. Elle se régle avec la luminosité et le contraste de votre écran.

Correctement effectuée, cette manipulation vous permet de visualiser une large échelle de luminosité (une large « dynamique des gris »), tout en assurant à la fois des noirs profonds et des blancs purs.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 1

 2

 3

 4

 5

 6

 7

 8

 9

10

11

12

13

14

15

16

17

L’image ci dessus est composée de 17 rectangles de gris différents, allant du noir pur à gauche au blanc pur à droite.

  • Si votre écran est correctement calibré, vous devez distinguer les 17 rectangles, et le noir et le blanc doivent vous paraître purs (noir profond et blanc franc). Si tel est le cas, passez au paragraphe suivant: le réglage de la couleur.

  • Si vous ne distinguez pas 17 rectangles de gris différents, voilà la procédure à suivre pour régler le contraste et la luminosité:

  1. Mise à zéro du contraste et de la luminosité: sur votre moniteur, réglez le contraste (symbole courant: [symbole contraste] demi-cercle noir contre demi-cercle blanc) et la luminosité (symbole courant: un soleil) en butée au minimum.

  2. Réglage de la luminosité (Distinction du noir): Augmentez peu à peu la luminosité jusqu’à ce que vous commenciez à distinguer une différence de couleur entre le rectangle noir (1) et le rectangle gris situé juste à droite (2). Arrêtez le réglage dès que vous franchissez ce seuil.

  3. Réglage du contraste (Distinction du blanc): Augmentez le contraste jusqu’à ce que le rectangle blanc vous paraisse bien franc. Veillez cependant à ne pas trop pousser le réglage, résistez à la tentation d’un blanc très brillant, afin de ménager vos yeux et votre écran.

La calibration de la dynamique des gris est terminée. La plupart du temps, la luminosité est réglée assez faiblement, alors que le contraste est fortement poussé.

 

Attention! Un effet d’optique peut vous donner l’impression que les rectangles ne sont pas uniformes (plus foncé dans leur partie droite que dans leur partie gauche): n’en tenez pas compte, et attachez-vous à distinguer un carré de ses voisins.

 

En option sur certain écran d’ordinateur: Il existe un autre réglage qui peut être effectué: celui du facteur « gamma ». Le réglage de ce facteur ne change pas l’apparence du blanc ni du noir, mais modifie la « progression » de la luminosité dans les gris. Certains logiciels permettent un tel réglage. Une valeur de gamma inférieure à 1 aura tendance à « écraser » les gris clairs, tandis qu’une valeur supérieure à 1 va écraser les gris sombres. Les réglages habituels du gamme se situent entre 1.8 et 2.2.

 

Etape 2: Régler les couleurs

Maintenant, on va s’attacher à éviter la prédominance d’une couleur sur une autre et régler l’écran de façon à ce que dans chaque carré ci-dessous, les parties haute et basse vous semblent être de la même couleur (pour vous aider, vous pouvez froncer les yeux).

 

calibrer les couleur

calibrer les couleur

Avec des systèmes d’exploitation récents, des utilitaires vous permettent de calibrer efficacement votre écran: préférez-les à la méthode  ici, qui reste très grossière.

 

Si non, utilisez les fonctions ou le menu de votre moniteur pour faire ce réglage. Selon les marques, il est possible d’ajuster plus ou moins finement les couleurs. Certaines autorisent de modifier indépendamment les 3 canaux rouge, vert, bleu. D’autres n’offrent qu’un choix de « température de couleur ». Sachez qu’une température élevée correspond à un affichage bleuté, une température basse à un affichage rougeâtre.

 

Ne touchez pas aux réglages de contraste et luminosité. Ils ont été « calés » lors de l’étape précédente !

Ne tenez pas compte de la ligne séparatrice des deux rectangles si vous la voyez: il s’agit d’un effet d’optique.

Etape 3: Réglage de votre environnement extérieur…

Sachez enfin que le rendu des couleurs est fortement influencé par votre environnement. Selon les moments de la journée, selon l’éclairage (naturel, articiel), la même couleur pourra vous paraître tour à tour fade (en plein jour) ou vive et chaude (dans l’obscurité, votre écran étant la seule source de lumière). Réglez donc votre écran « au bon moment », celui auquel vous avez l’habitude de travailler, dans des conditions lumineuses habituelles.

 

D’une manière plus générale, pour le bien de vos yeux comme pour le rendu de couleurs, arrangez-vous pour que

  • La lumière ambiante soit douce,
  • Essayez de maintenir un type d’éclairage constant.
  • Évitez une absence totale d’éclairage, un contre-jour violent, un éclairage fort de dos, ou de fortes variations lumineuses comme celles induites par la position du soleil au cours de la journée.